Les derniers oubliés de la guerre d’Algérie

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 10/04/2018
20 h 00 min

Emplacement
MJC Lillebonne

Catégories


Les derniers oubliés de la guerre d’Algérie
Harkis et Pieds-noirs restés en Algérie après l’indépendance
Pierre Daum, journaliste, collaborateur du Monde diplomatique

On pense en général qu’au moment de l’indépendance de l’Algérie en 1962, tous les Pieds-noirs seraient partis en France. Quant aux Harkis, ceux qui n’avaient pas pu s’enfuir, ils se seraient fait « massacrer ».
À l’issue de plusieurs années d’enquête en Algérie, Pierre Daum constate que 200 000 Pieds-noirs n’ont pas traversé la Méditerranée en 1962. Et que la plupart des Harkis sont retournés dans leur village. Des révélations qui bousculent un grand nombre d’idées reçues sur la guerre d’Algérie et ses conséquences.

Avec Diwan en Lorraine