Qu’est-ce que la VAE ?

Qui est concerné ?


Quelle est l’expérience prise en compte ?


Comment se passe l’évaluation ?


Qui aide à cette démarche ?


La VAE, c’est la possibilité de faire reconnaître officiellement vos compétences acquises tout au long de votre vie.
La VAE, c’est un droit individuel. Il est inscrit au code du Travail et au code de l’Éducation.
La VAE est, pour toute personne, un moyen d’obtenir un diplôme sans suivre nécessairement une formation.
La VAE peut vous permettre de faire évoluer votre vie professionnelle.C’est un moyen pour :

  • valoriser vos acquis,
  • attester de votre qualification réelle,
  • accéder à de nouvelles fonctions,
  • faciliter une promotion interne ou votre mobilité professionnelle,
  • entreprendre un parcours pour vous requalifier.

C’est également un véritable passeport pour dynamiser votre recherche d’emploi.

Qui est concerné ?

La VAE s’adresse à tous, sans condition de niveau, d’âge ou de statut :

  • salariés (CDI, CDD, intérimaires…),
  • non-salariés (commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales…),
  • agents de la fonction publique,
  • demandeurs d’emploi,
  • bénévoles (dans une association ou un syndicat).

Quelle est l’expérience prise en compte ?

C’est l’expérience acquise dans une activité : salariée, non salariée, bénévole.
Acquise pendant au moins 3 ans (en continu ou non, durée cumulée).
Cette expérience doit être en lien direct avec la certification que vous souhaitez obtenir.
Des justificatifs sont nécessaires.
Attention, ne sont pas pris en compte dans la durée d’expérience :

  • les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne
  • les stages ou périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre

Comment se passe l’évaluation ?

Un jury de validation étudie votre dossier et vérifie que les compétences acquises correspondent à la certification visée.
Le jury, dont la décision est souveraine, est composé comme pour la formation initiale la DRJSCS, des formateurs issus des établissements de formation agréés pour le diplôme visé, des représentants de services déconcentrés de l’État, des collectivités publiques, des personnes qualifiées en matière d’action sociale ou des professeurs de l’Enseignement Supérieur, des représentants qualifiés du secteur professionnel (moitié employeur, moitié professionnels en exercice).
L’évaluation par le jury se fait :

  • sur dossier, par l’examen du livret 2 intitulé « livret de présentation des acquis de l’expérience » constitué par le candidat,
  • et par un entretien destiné à compléter et expliciter les informations contenues dans le dossier et à vérifier l’authenticité des déclarations.

Ce n’est pas un oral d’examen mais un moyen de mieux comprendre le travail réellement effectué.
A l’issue de cette évaluation, le candidat peut obtenir une validation totale, partielle ou aucune validation.
Dans le cas d’une validation complète, le diplôme est attribué
Dans le cas d’une validation partielle, le jury indique les connaissances et aptitudes qui devront faire l’objet d’un contrôle complémentaire, dans un délai de 5 ans.

Le candidat pourra acquérir les connaissances et compétences manquantes :
– soit en suivant un complément de formation à l’IRTS de Lorraine,
– soit en ayant une nouvelle expérience professionnelle.

Qui aide à cette démarche ?

Avant d’entemer une démarche VAE, pour l’identification du diplôme et l’information, le candidat peut s’adresser à l’IRTS de Lorraine ou de LorPM.
Pour aider à constituer le livret de présentation des acquis de l’expérience (livret 2) et à préparer à l’entretien du jury VAE : Pôle Accompagnement VAE de l’IRTS de Lorraine .